Environnement

Avec le confinement, la qualité de l'air s'améliore sur le Grand Périgueux !

Le confinement imposé pour lutter contre la propagation du Covid 19 est synonyme de moins de transport routier et donc moins de concentrations de dioxyde d'azote sur le Grand Périgueux.

Publié le

Depuis le 17 mars 2020, date du début du confinement imposé par le Gouvernement pour lutter contre la pandémie du Covid 19, la qualité de l'air a évolué sur le Grand Périgueux

 

Une baisse régulière des concentrations en dioxyde d'azote (NO2)

Ce résultat est lié à la baisse significative du transport routier, secteur fortement contributeur des émissions d'oxydes d'azote (NO2).

Les chiffres sont probants :

  • -15%  : du 16 au 22 mars 2020
  • -24 % : du 23 au 29 mars 2020
  • -16 % : du 30 mars au 05 avril 2020

 

Une hausse des particules multi-sources

En revanche, pour les particules multi-sources (agriculture, résidentiel, transports et industries), une hausse a été observée, ce qui est tout à fait normalen cette saison d’après Atmo Nouvelle Aquitaine.

  • + 48 % du 16 au 22 mars 2020
  • + 79 % du 23 au 29 mars 2020
  •  0% du 30 mars au 5 avril 2020

En effet, les émissions de ces particules sont principalement dues  au chauffage des logements, aux activités agricoles. Elles sont aussi favorisées par l'humidité de l'air correspondant à la saison.

 

Une station de mesure sur le Grand Périgueux

Le Grand Périgueux dispose d’une station de mesure de la qualité de l'air de type « urbaine sous influence de fond ».

Cette station de mesure est située rue Paul-Louis Courier à Périgueux, derrière le lycée Pablo Picasso. Installée et gérée par Atmo Nouvelle-Aquitaine, l’observatoire régional de l’air, elle permet de mesurer les niveaux de différents polluants réglementés :

  • Dioxyde d’azote (NO2) : majoritairement issu du trafic routier
  • Ozone (O3) : polluant secondaire, résultant de la transformation de polluants primaires  (le dioxyde d’azote et les composés organiques volatils) sous l’effet des rayonnements ultra-violets
  • Particules en suspension (PM10) : sources d’émission variées (chauffage au bois, trafic routier et industries).

 

 

Contacts