Qualité de l'air à Périgueux : quel bilan en 2019 ?

Découvrez le bilan de la qualité de l’air en 2019. Valeurs réglementaires respectées ou pas, évolution sur les dernières années, nous vous présentons un bilan des polluants réglementés surveillés par Atmo Nouvelle-Aquitaine, l'observatoire régional de l’air.

Publié le

Bilan des indices de qualité de l’air ATMO 

L’indice ATMO caractérise la qualité de l’air des milieux urbains jour après jour. L’état de la qualité de l’air sur l’année est appréhendé à travers des seuils réglementaires.

  • Indices bons à très bons 298 jours
  • Indices moyens à médiocres 67 jours
  • Indices mauvais à très mauvais 0 jour

soit 81.6 % d'indices bons à très bons et 18.4 % d'indices moyens à médiocres.

Résultats complet sous forme d'infographie et Rapport complet avec le bilan 2019.

L'ozone O3 

L’objectif de qualité pour la protection de la santé (concentration maximale en moyenne de 120 μg/m3 sur 8 heures) est dépassé sur le site urbain de fond à Périgueux : il atteint 136 μg/m3 . On parle alors d’exposition ponctuelle car il est calculé sur 8 heures,

Les valeurs maximales fluctuent d'une année à l'autre, selon la présence de polluants précurseurs et de l'ensoleillement.

Ce même seuil réglementaire n'était pas non plus respecté de 2016 à 2018 sur Périgueux.

  • Les sources d’émissions de l'ozone : polluant secondaire parce qu’il n’est pas émis dans l’air directement : il est le fruit de transformations chimiques de polluants (notamment NOx et COV) sous l’effet des rayonnements ultra-violets.
  • Effets de l’ozone sur la santé : Agression des voies respiratoires, toux, altération pulmonaire, irritations oculaires
  • Effets sur l’environnement : Néfaste sur la végétation et le rendement des cultures, néfaste sur les matériaux comme le caoutchouc. Contribue à l’effet de serre.

Evolution pluriannuelle

Les concentrations moyennes sont à la baisse pour tous les polluants entre 2010 et 2019, sauf pour l’ozone :

  • Ozone (O3) : +8% tendance à la hausse depuis 2010, relativement stable ; tendance similaire au niveau régional (+9%).
  • Dioxyde d'azote (NO2) : -29% baisse assez franche depuis 2010 malgré des fluctuations annuelles, reflétant la tendance régionale.
  • Particules (PM10) : -38% baisse significative depuis 2010, plus prononcée que le niveau régional (-23%).
  • Particules fines (PM2,5) : -12% diminution depuis 2017 ; tendance plus marquée que la tendance régionale (-43%).

Risque pollinique :

En matière d’impact de l’ambroisie, plante invasive allergisante, la ville de Périgueux, qui avait comptabilisé en 2018 autant de grains de pollens d’ambroisie qu’Angoulême, territoire fortement colonisé, redescend en 2019 au niveau des sites où l’on observe que peu d’ambroisie (-79%).

A retenir

  • Pollution ponctuelle : aucune procédure préfectorale d’alerte déclenchée – mais dépassement de l’objectif de qualité (visant à protéger la santé) pour l’ozone (O3).

  • Pollution chronique dans l’agglomération de Périgueux : aucun dépassement des seuils sur la station de mesure – niveaux de pollution par le dioxyde d’azote et les particules PM2.5 plus élevées près des axes de circulation à fort trafic (centre-ville et principales routes nationales et départementales).

  • Evolution sur les 10 dernières années : baisse de la pollution sauf pour l’O3.

  • Pollens allergisants : problématique de l’invasion de l’ambroisie, plante hautement allergisante.

Télécharger

Contact