Le Programme de renouvellement urbain

La métamorphose profonde du quartier de Chamiers est lancée !
Le projet de renouvellement urbain de Chamiers a franchi une étape importante le 29 mai 2019 : la signature de la convention pluriannuelle avec l'Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine).

Pourquoi ce projet de renouvellement urbain sur le quartier de Chamiers ?

La formalisation du Contrat de ville en 2015  a mis en lumière un phénomène de décrochage urbain et social du quartier de Chamiers :

L’espace Jacqueline Auriol (563 logements) souffre d’une image dégradée : logements vieillissants, espaces extérieurs dégradés et peu fonctionnels, voieries et équipements vétustes.

Pour autant, le quartier est situé proche de commerces de proximité, des services publics, et accompagné par des structures sociales et par des habitants impliqués et volontaires de changement.

Face à ce constat, une volonté partagée : défendre la candidature de Chamiers auprès de l’Agence Nationale pour le Renouvellement Urbain et ainsi faire bénéficier au quartier et aux habitants de financements importants pour une transformation ambitieuse et durable de ce « morceau de ville ».

L’ANRU a chargé le Grand Périgueux de piloter ce projet, en partenariat avec la ville de Coulounieix-Chamiers, le bailleur Grand Périgueux Habitat, le Département de la Dordogne et le Conseil Citoyen de Chamiers.

Qu’est un projet de renouvellement urbain ? Vidéo ANRU

 

L'ADN du projet : la concertation

La réussite d'un projet en grande partie à l'appropriation que s'en font les habitants qui sont les principaux utilisateurs de l'espace produit ou reconfiguré et cela dès la phase du diagnostic.
L'adhésion des habitants, petits et grands, est donc un réel facteur de réussite incontournable des opérations urbaines.

Des réunions publiques sont mises en place à chaque étape du projet.

 

Un concept de parc urbain habité

Le projet repose sur un concept fort de parc urbain habité qui se donne 5 défis :

  •       Désenclaver le quartier (physiquement, dans les représentations),
  •       Déployer une offre de logements attractive,
  •       Rationaliser l’espace public, ses usages et ses fonctions,
  •       Conforter et développer la vocation "économie-emplois" du quartier,
  •       Créer les conditions d’une mutation réelle et durable du cœur d’agglomération en opérant un véritable changement d’image.

 

Un projet transversal et fédérateur qui bénéficie d’un soutien financier inédit en Nouvelle-Aquitaine

Le coût-opération global du projet s’élève à 48M€.avec une répartition de 32 M€ pour l’habitat, 11M€ pour les équipements et espaces publics, 4M€ pour l’économie et l’emploi et 1M€ pour l’accompagnement du projet.

 

 

  • L'Office public de l'Habitat : Périgord Habitat :  38 % du projet
  • L'Etat : 31 % (au titre de l'ANRU et du droit commun)
  • Les collectivités locales : 26 % de l'investissement

Les autres partenaires : 7 % dont l'Union Européenne ou en Epareca (Etablissement public national d'aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux)

Une métamorphose à l'horizon 2025 autour de 3 ambitions fortes : lien Shéma du projet 

Un programme habitat ambitieux

Périgord Habitat porte pour un volume global de plus de 32 millions d'euros pour :

La démolition de 201 logements locatifs sociaux

La réhabilitation de 312 logements locatifs sociaux(dont 154 aux normes européennes)

La construction de 49 logements locatifs sociaux 5 (dérogation de l'ANRU) et 5 logements en accession à la propriété

La construction de 112 logements locatifs sociaux sur les communes proches.

Le projet prévoie un espace pour la construction d'environ 150 logements en promotion privée (locatif libre et/ou en accession à la propriété).

Néolia (filiale d'action logement) proposera une offre en accession à la propriété pour les publics salariés.

Une requalification des équipements et espaces publics

Ce volet qui représente plus de 11 millions d'euros comprend :

La construction d'un pôle des solidarités, intégrant en un lieu unique la restructuration du centre social Saint-Exupéry et du centre médico-social du Département, le Centre communal d'action sociale ainsi qu'une maison de quartier, en co-maîtrise d'ouvrage avec le Département de la Dordogne.

Une nouvelle dynamique économie emploi

Cette construction par Epareca se situe sur le site de l'ancien Netto. Ce pôle verra le jour fin 2020 et proposera 12 box à la location partagés en espace bureau et atelier pour des artisans "engagés", volontaires pour s'impliquer auprès des habitants (proposition de stages, contrats d'apprentissage ou journée découverte des métiers

epareca.org/je-suis-un-commercant-artisan/

La fabrique est pilotée par la Maison de l'Emploi du Grand Périgueux pour accompagner à la création d'activités commerciales ou artisanales.

Deux box lui sont réservés sur le pôle Cap' Artisans pour permettre à ces créateurs de tester leur nouvelle activité avant de s'engager

Contact : "La Fabrique à entreprendre" Maison de l'Emploi 05 53 06 68 20

www.mde-grandperigueux.fr/entreprise/fabrique-a-entreprendre-creer-ou-reprendre-une-entreprise

La boutique permettra aux créateurs de tester leur concept par la mise à disposition de boutiques se fera en lien avec la Fabrique à entreprendre.

Ce concept s'adresse aux porteurs de projet qui ont besoin "d'un pignon sur rue" pour se lancer.

Cette opération pilotée et animée par le Pays de l'Isle en Périgord est un dispositif de conseil et d'accompagnement financier à disposition des commerces existants pour leur permettre de faire évoluer leurs outils. La mise en accessibilité, la requalification d'une devanture, le renouvellement ou l'achat de matériel adapté à l'activité sont quelques exemples de projets financés.

www.pays-isle-perigord.com/dispositifs/soutien-au-commerce-et-a-lartisanat/

Ce tiers-lieux ambitieux sera réalisé sur la friche de l'ancien camp américain à proximité immédiate du quartier.

Toutes les informations disponibles via la page SÎLOT

La maison du projet

Ouverte tous les mercredis de 9h à 12h30 ry fr 14h à 17h30; la maison, rue Gisèle-Feyfant, est un espace ressource dédié à l'information et aux échanges au cœur du quartier. Elle est une véritable opportunité de dialogue de d'implication des habitants (futurs et actuels), des élus, des usagers du territoire et des porteurs de projet.
Information sur le projet, lieu d'expression et d'exposition, ateliers participatifs, cafés-débats, point de départ des visites de chantiers … c'est un véritable espace de ressource.
Alors n'hésitez pas à ouvrir la porte et contacter l'équipe projet au 06 12 14 54 04

Avant même le lancement des chantiers, le Conseil citoyen et les partenaires mènent régulièrement des enquêtes de terrains appelées «  marches exploratoires  ». Ils vont à la rencontre des habitants et des commerçants du quartier afin de recueillir leurs idées, ressentis, etc. pour améliorer la situation du quartier. De nombreux sujets sont abordés comme la sécurité, la circulation, les aires de jeux, etc.

 

 

Les partenaires travaillent à la réalisation d’actions concrètes et à court terme appelées «  Politique des petits pas  ».

Elles sont l’occasion d’un dialogue avec les habitants et de la création d’un rapport de confiance entre ces derniers et les institutions. Cette politique s’est notamment traduite par :

  •     l’aménagement d’une aire de jeux et d’un city stade sur lesquels parents, enfants et jeunes ont pu donner leur avis avant le choix
  •        Et bientôt l’aménagement de l’Ilot Crabanat situé le long de l’avenue du Général-de-Gaulle : les 3 maisons insalubres vont laisser place à une esplanade paysagère.

En amont du lancement des chantiers, les partenaires se sont mobilisés sur la définition d'une Gestion Urbaine et Sociale de Proximité. Ce travail est conduit sur la base des problèmes repérés lors des marches exploratoires réalisées par les habitatant.es du quartier et sur l'évaluation des impacts en santé et du programme menés en 2017.

La gestion urbaine et sociale de proximité vise à garantir aux habitant.es l'amélioration de leur vie quotidienne (entretien des bâtiments, espaces publics, remise à niveau des services résidentiels, tranquillité) et garantir que les investissements soient pérennes dans le temps.

L'Etat, le bailleur et les collectivités locales s'engagent à apporter des réponses concrètes aux problèmes rencontrés sur le terrain. Actuellement, la réalisation d'une charte chantiers apaisés prend en compte la nécessaire préservation du cadre de vie des habitants durant les travaux.

Parce que les enfants sont des ambassadeurs auprès des personnes éloignés des concertations et/où l'accès à la langue est contraint, des ateliers sont mis en place.

Travaillés sur 3 années scolaires, les ateliers s’organisent autour de 3 cycles : « Chamiers hier, aujourd’huiet demain ». Le défi est simple : connaître le passé pour comprendre le présent et imaginer l’avenir. 

Lien : livret chamiers d'hier et journal réalisés dans le cadre de chamiers d'hier

Photos : vésonne 1 , atelier vésonne 2, atelier antiquité

 

Des ateliers participatifs et des cafés-débats ouverts à tous les habitants, sont organisés à intervalles réguliers à la Maison du projet pour donner la parole aux habitants, à chaque fois un thème différent y est traité, ouverts à tous n’hésitez pas à y participer !

N'hésitez pas à contacter l'équipe projet au 06 12 14 54 04

  • 48 millions d’euros de travaux commandés aux entreprises locale
  • Près de 13,8 millions d’euros alloués par l’État dont 11,5 millions par l’ANRU
  • 563 logements locatifs sociaux aujourd’hui > 580 logements dont 411 locatifs sociaux demain
  • 312 logements réhabilités dont 154 selon les normes européennes en vigueur
  • 201 logements reconstruits, 153 familles à reloger
  • Près de 220 logements neufs construits dont près 1 sur 5 sera un logement locatif social de qualité
  • 1 Pôle des Solidarités comprenant le centre social Saint-Exupéry, le centre communal d’action sociale, le centre médicosocial du Département et une Maison de quartier
  • 1 Gymnase neuf à même d’accueillir des compétitions de niveau
  •  1 pôle artisanal comprenant 12 box équipés chacun d’un bureau et d’un atelier
  • Plus de 1.120 m² de voiries créées, près de 8.600 m² de voiries requalifiées
  • Près de 5.000 m² de cheminements créés ou reconditionnés
  • Plus de 13.000 m² de surfaces  dés-imperméabilisées en espaces de nature
  • Plus de 5.700 m² de places de stationnement créées ou rénovées
  • Près de 11.000 m² d’emprises en pied d’immeuble requalifiées en espaces naturels ou minéralisés pour le confort des résidents.

Pour plus de renseignements sur le projet de Chamiers

- Syntèse du projet de renouvellement urbain
- Calendrier prévisionnel
- Plan d'aménagement