Santé

Cancer colorectal : faites le test !

Tous les partenaires santé de Nouvelle Aquitaine se mobilisent pour le mois de mars bleu : mois de lutte contre le cancer colorectal (gros intestin). Vous avez entre 50 et 74 ans ?
Profitez de cette campagne de sensibilisation pour effectuer un test. Parlez-en avec votre médecin traitant !

Publié le

Un test simple et rapide

A faire chez soi

Vous devez simplement envoyer un prélèvement de selles par la Poste grâce à une enveloppe retour.

L’analyse est effectuée par un laboratoire unique qui reçoit l’ensemble des tests.

Si le test est positif (4% des cas), cela ne signifie pas forcément qu’un cancer est présent mais que du sang a été détecté dans les selles. Pour identifier l’origine du saignement, une coloscopie sera réalisée en complément par un gastroentérologue.

Le cancer colorectal ( cancer du gros intestin) est le 3e cancer le plus fréquent et reste le 2e cancer le plus meurtrier aujourd’hui en France

Pris en charge à 100% par l'assurance maladie


Le test de dépistage, pris en charge à 100 % par l’assurance maladie, sans avance de frais, peut être remis par le médecin traitant, les gastroentérologues, les gynécologues et les médecins des centres d’examen de santé.

Prévention

Ce test de dépistage permet ainsi d’identifier des cancers à un stade précoce de leur développement, voire de détecter et de traiter des polypes avant qu'ils n'évoluent vers un cancer.

Lorsqu'il est détecté tôt, ce cancer se guérit dans 9 cas sur 10

 

Mars bleu

Mobilisation de tous les partenaires

Dans le cadre de mars bleu, mois de lutte contre le cancer colorectal, en Nouvelle-Aquitaine, tous les partenaires du Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers de Nouvelle-Aquitaine (CRCDC-NA) se mobilisent pour promouvoir ce dépistage pouvant sauver des vies.

Maladie évoluant au départ sans symptôme


Le cancer colorectal touche 4 hommes sur 100 et 3 femmes sur 100, le plus souvent après l’âge de 50 ans.

Il évolue souvent, dans un premier temps, sans symptôme.

De ce fait, il est parfois diagnostiqué tardivement et nécessite alors des traitements lourds. Ce n’est pas une fatalité car un dépistage efficace existe.

Vous souhaitez en savoir plus ? Renseignez-vous !

Contact