Mobilité

Du travail pour le Technicentre SNCF de Périgueux

La Région Nouvelle-Aquitaine et SNCF Voyageurs vont rénover et moderniser 62 trains TER. Cet investissement de 180 M€ signifie du travail pour le Technicentre Industriel basé à Périgueux jusqu'à 2030 et des trains plus modernes sur le territoire, ce dont se félicite le Grand Périgueux qui a fait de la mobilité sa priorité en s'appuyant sur la navette ferroviaire.

Publié le

L'avenir du Technicentre Industriel assuré !

Priorité de tous

Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine et Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF ont signé un protocole d’accord pour la réalisation mi-vie (au bout de 20 ans de circulation) des rames AGC (autorail à grande capacité).

Jacques Auzou, Président du Grand Périgueux et Daniel Reynet, conseiller délégué du Grand Périgueux à la politique ferroviaire ont assisté à la signature. Le Grand Périgueux a fait de la mobilité, en particulier en s'appuyant sur la navette ferroviaire, pour rejoindre Mussidan à Niversac une de ses principales priorités.

Modernisation du matériel roulant

La Région Nouvelle-Aquitaine et SNCF vont :

  • améliorer l'esthétique et le confort des trains : réaménagement des espaces intérieurs, équipements pour les personnes à mobilité réduite...
  • renforcer les performances environnementales du train : filtres à particules, économies d'énergie...

Rénovation et modernisation de 62 trains

Cet investissement engagé par la Région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 180 millions d’euros va offrir  une nouvelle vie à 62 trains.

Ils pourront être chouchoutées par les ateliers (ingénierie, maintenance, peinture...) du Technicentre Industriel Charentes-Périgord (TICP) situé à Périgueux et où travaillent plus de 500 agents.

Ce programme de rénovation va représenter 600 000 heures de travail pour les 500 agents du Technicentre et s’échelonner de 2024 à 2030.

Opération spécifique

Dans les ateliers situés à Périgueux, la rame sera complètement desossée puis rénovée. Le matériel ferroviaire dure 40 ans, mais il doit être changé au bout de 20 ans.

Pour Jean-Pierre FarandouPDG de la SNCF : "C’est un grand ciel bleu que l’on apporte en Dordogne en signant ce protocole qui va a au-delà de la SNCF grâce à l'engagement d'autres entreprises et des partenariats avec des lycées professionnels".

 

 

"Réinventer le train de demain"

Pour "réinventer le train de demain", le Président de la Région Nouvelle-Aquitaine vise plusieurs objectifs :

  • Ne pas manquer le virage de l’hydrogène
  • Miser sur l’électrique et le bioGNV pour remplacer le diesel
  • Maintenir les lignes et pourquoi en ouvrir d'autres